Un rat devenu hyène dans le crépuscule de Novorossia

L'histoire du mythomane fasciste Laurent Courtois
Comment le cynique manipulateur, envieux et immoral Laurent Courtois, s’étant auto-proclamé anti-Maidan et anti-fasciste, a-t-il trahi les combattants du Donbass pour s’affirmer comme un lubrique profiteur de guerre?


Adversité, résistance, grandeur

 
Usine en hiver dans le Donbass, Laurent Courtois
Novorossia, que d’espoirs cet idéal a fait naître en nous tous! Mais, bientôt, l’hiver déroulera à nouveau son blanc manteau de neige, de givre, de misère et de silence. Les républiques populaires du Donbass sont abandonnées à elles même. Les chefs historiques de la rébellion sont retournés en Russie ou bien disparaissent les uns après les autres dans de mystérieux accidents. Comment ne pas se souvenir de ces magnifiques paroles? « Dans le froid hivernal et alors que la neige tombe, je me trouve au milieu des ruines d’un bourg à la lisière du front de Gorlovka. Dans cette ville symbolique par la bataille âpre et sanglante qui s’y déroula à la fin de l’hiver dernier, je marche dans la neige dans les pas d’Elena et Svetlana. L’une et l’autre ne cesse de me raconter leur quartier où autrefois la vie se déroulait dans la tranquillité » (L.Braillard)
Les convois, de la mère patrie, qui permettaient d’équiper les soldats de la liberté se font plus rares. Nos frères russes, qui nous ont apporté la grande et magnifique victoire d’Ilovaïsk, sont maintenant partis combattre d’autres terroristes au Moyen Orient. Il est loin le temps où l’armée d’élite de Ramzan Kadyrov nous aidaient à mettre fin aux 200 jours de siège de l’aéroport de Donetsk. Ah qu’il était doux le chant de leurs mortiers faisant de la vermine ukrop une rouge purée de béton! Oubliés aussi les tankistes bouriates venus de la lointaine Oulan Oudé pour enfermer et laminer l’armée fasciste de la junte de Kiev dans la nasse de Debaltsevo. « La neige ne tombe plus lorsque nous poursuivons notre « voyage » dans les ruines, l’endroit est fantomatique. Des chiens hurlent et jappent, ils ont faim ou craignent notre présence. De place en place des panneaux « mines» nous indiquent pudiquement que nous ne sommes pas particulièrement dans un endroit paisible »(L. Brayard).
Heureusement, quelques braves sauvent l’honneur et nous laissent espérer une renaissance vers la victoire. Erwan Castel, dont le charisme et le professionnalisme font de lui le héros des volontaires étrangers, protège la veuve et l’orphelin de Donetsk. Bien qu’il voit mourir auprès de lui ses meilleurs camarades, il reste brave. Erwan Castel a le lustre des antiques gardiens des lieux saints.
Laurent Brayard, l’homme aux multiples talents, a écrit, de sa plume inspirée, le quotidien des reclus de la DNR, qui grâce à lui vivaient dans nos cœurs (Agence Donipress). Sous les bombardements, faisant fit du danger, il n’hésitait pas à soutenir de sa présence physique ceux qui en avaient le plus besoin, dans les écoles, les hôpitaux, les orphelinats. Laurent Brayard a la vertu d’un moine soldat et la prose d’un évangéliste mais il a dû céder aux intrigues fomentées par des êtres immoraux.

Laurent Courtois, l’épopée introuvable

 
Photo de profil Agoravox du fasciste Laurent Courtois
Photo du profil de Laurent Courtois
Sur « Agoravox »

Certains, jaloux de cette gloire, rêvaient eux aussi de l’accaparer. Ils ambitionnaient à leur tour de devenir des « personnages publics ». Pour ce faire, les intrigants se sont livrés à de pitoyables et sordides manœuvres. Intéressons-nous au plus sournois et au plus lubrique d’entre eux, Laurent Courtois. Voilà un homme qui en dit beaucoup sur tout le monde, quitte à fabuler, mais reste très discret, et pour cause, sur ses propres faits d’armes. Laurent Courtois a eu besoin de se créer un auditoire pour essayer de satisfaire son envie compulsive de notoriété après s’être construit un personnage en cartons usagés. Il a jeté son dévolu sur Novorossia et a décidé de devenir profiteur de guerre.

En vieux cochon truffier, flairant le bon coup, Laurent Courtois a choisi des cibles sans risque mais reconnues, afin de se sortir de l’ombre… En Don Quichotte pitoyable et déglingué, il est bien souvent arrivé après l’action, s’en prenant à des causes déjà clôturées ou à des responsables ayant quittée leurs fonctions. De la fumée des cierges, il a tenté de faire des pets destinés à allumer ses propres feux d’artifice.


En l’absence de toute réalisation concrète pour la lutte du Donbass, la première étape de Laurent Courtois fut d’écrire sur son blog « Chronique de la haine ordinaire » des textes que l’on peut à peine appeler pamphlets, alors que leur « auteur » souhaite qu’on les considère comme des articles ou des enquêtes. Bien qu’il soit apparu après les principales batailles, premier « article » en avril 2015, nous avons longtemps tenté de croire que sa démarche était sérieuse. Nous nous sommes fait berner. Une lecture plus attentive montre que sa prose n’est qu’un ramassis de ragots de comptoir et de délires où il exhale ses frustrations. Laurent Courtois s’est créé un monde parallèle à coup d’insinuations, de calomnies et d’amalgames. En vieux cochon truffier, flairant le bon coup, il a choisi des cibles sans risque mais reconnues, afin de se sortir de l’ombre. Il s’est donc attaqué à ceux, qu’il a tenté de nous faire croire être les leaders des mouvements pro-Ukrainiens en France. Bien entendu, il a épargné les plus enragés d’entre eux, de vieilles connaissances de la fachosphère. On y reviendra. En Don Quichotte pitoyable et déglingué, il est bien souvent arrivé après l’action, s’en prenant à des causes déjà clôturées ou à des responsables ayant quittée leurs fonctions. De la fumée des cierges, il a tenté de faire des pets destinés à allumer ses propres feux d’artifice.

Nous n’avons pas compris que Laurent Courtois ne salissait pas seulement ses cibles mais aussi ceux qui le lisaient… Enfin, enfin! – se disait-il en pleurant de joie – On met haït ou on me défend, parce que je suis important.

Et c’est ainsi que Laurent Courtois a déversé des torrents de purin, qui, avouons le, nous ont réjouis. Toutes ses « proies » ont été traitées de fascistes, de néo-nazis, de génocidaires ou d’ignobles individus, ironiquement dépositaires des pulsions sexuelles inavouables de ce même Laurent Courtois. Le combattant des batailles terminées venait exhiber ses écrits « inspirés » dans nos groupes. Nous avons beaucoup ri. Nous nous sommes délectés. Nous l’avons applaudi et encouragé. Que c’était bon! Nous ne nous sommes pas trop arrêtés à sa pitoyable écriture et à son orthographe catastrophique. Nous n’avons pas compris que Laurent Courtois ne salissait pas seulement ses cibles mais aussi ceux qui le lisaient. Nous avons tous hurlé avec lui quand il s’est prétendu victime, sans nous en apporter aucune preuve, d’une campagne d’opinion visant à l’accuser lui, le « personnage public » (sic), de pratiquer l’inceste. Enfin, enfin! – se disait-il en pleurant de joie – On met haït ou on me défend, parce que je suis important.

Un profiteur de guerre au marché noir de l’indignation


Nous n’en avons pas mesuré le cynisme. Nous n’avons pas voulu comprendre à quel point Laurent Courtois, nous utilisait, lui, le profiteur de guerre au marché noir de l’indignation. C’était si bon de se fondre dans ce chœur bachique alors que nous nous posions en défenseurs d’une bonne âme clouée au pilori. C’était si bon, bien au chaud devant nos claviers, de nous croire activistes pendant que nos frères mourraient dans le Donbass. Enivrés par la liqueur de la haine et l’envie d’en découdre, nous n’avons même pas mis nos amis en garde. Laurent Courtois, flirtant avec les frontières de la légalité, encourageait d’autres à dépasser toutes limites. Pour ce faire, il a lâchement exploité les plus faibles, tels notre ami Guillaume Lopez.

Guillaume Lopez traite Dominique Guerlasse de pédophile
Guillaume Lopez, activiste un peu simple manipulé par Laurent Courtois.
Facebook, septembre 2015


Des malheureux ont pris des risques à cause des élucubrations de Laurent Courtois auxquelles ils ont eu la naïveté de croire. Ils se sont exposés à des poursuites ou à de la prison.


Risque de poursuite Guillaume Lopez disciple de Laurent Courtois
Fiche de police de Guillaume Lopez
Capture d’écran Facebook, septembre 2015
Il se dit, par ailleurs, que notre simplet, mais cher, Guillaume a fait l’objet d’un dépôt de plainte pour menace de viol sur la fille mineure d’une activiste anti-Novorossia. Il ne veut plus avoir, mais c’est un peu tard hélas, aucun rapport avec Laurent Courtois. Il a enfin compris, peut-être avant bien d’autres.

 

Laurent Courtois, le mauvais « génie » qui a flatté nos pulsions

Ayant transformé notre noble cause en une bouffonnerie pornographiqueLaurent Courtois s’est ensuite attaqué aux héros de la Nouvelle Russie depuis sa planque dans une province française.

Nous avons joué avec le feu. Puis nous nous sommes lassés. Fatigués, comme en un lendemain de gueule de bois, nous nous sommes désintéressés de ce camelot des faubourgs. Nous en payons aujourd’hui le prix. Nous n’avons pas vu que le rat encouragé par ce qu’il prenait pour des succès faciles, exploitant le filon qu’il s’était trouvé, s’était transformé en hyène. Arrivé au maximum des outrages qu’il pouvait proférer, déçu de l’absence de réaction de la part des Pro-Kiev, à l’exception du bouillonnant et grossier Edmond Huet, s’étant couvert de ridicule, ayant transformé notre noble cause en bouffonnerie pornographique, Laurent Courtois s’est ensuite attaqué aux héros de la Nouvelle Russie depuis sa planque dans une province française, tout en se prétendant résident de Moscou ou de St Petersbourg, autre supercherie démontée par un ukrop.
Afin de ne pas lui faire de publicité nous tairons le nom de cet ukrop, qui nous livre, néanmoins, d’intéressantes informations. Laurent Courtois, qui se prétendait « Chef Troll » (sic) à « Troll Russia » (re-sic), a été piégé comme un débutant. Cet amateur n’a pas su voir le piège qui lui était tendu en venant commenter sur le blog  de l’ukrop, livrant son adresse IP, ainsi que son état civil, sa localisation géographique et ses faux profils.

Il est maintenant passé sur « Agoravox » grâce auquel son fiel contre nos camarades trouve une audience décuplée.


Laurent Courtois, le bougre, n’a pas mis longtemps à montrer que seul son propre personnage l’intéressait. De son blog insignifiant où il étrillait les ukrops les moins redoutables, il est maintenant passé sur « Agoravox » grâce auquel son fiel contre nos camarades trouve une audience décuplée. Entre-temps, il a donné quelques papiers de son blog à « Novorossia Today » pour s’en faire passer comme un collaborateur, à Donetsk. Il n’y a été que le contributeur occasionnel, depuis son « domicile » hexagonal, n’apportant pas d’informations terrain mais des compilations hasardeuses, brouillonnes, non sourcées et mal écrites d’anciens textes collectés sur le net. Et il prétend faire des recherches, à Moscou, aux archives russe! Sa seule « valeur ajoutée » est d’y avoir inséré des éléments de langage, préparés par d’autres, et des croyances (si tant est que cet individu croit en quelque chose) en lieu et place de faits. Nous le pensions bien informé. C’était un charlatan.
En moins de six mois, Laurent Courtois avait épuisé le filon ukrainien. Dès l’automne 2015, il attaquait les activistes français russophiles sur Facebook. Le jour de Noël (!!!) 2015, sur son blog, il cède à la facilité. Il décide « d’écrire » sur ceux qu’il connait le mieux, à savoir les partisans des républiques du Donbass, qui, illusionnés par son fougueux activisme d’arrière-cuisine, l’ont accueilli dans leurs différents groupes. Le premier article « nouveau genre » fut pour celui qui faisait le plus d’ombre à sa pauvre écriture, l’écrivain-historien-journaliste, à l’égard de qui il éprouvait une mortelle jalousie.« Laurent Brayard : Le Fabuleux affabulateur ou le Rastignac du Donbass ». Il ne le lâchera plus. Laurent Courtois deviendra, grâce aux informations internes dont il dispose, et qu’il partage sans retenue, un informateur pour ceux qui s’opposent au monde russe. Cela tombe à pic pour Cécile Vaissié qui termine son ouvrage « Les Réseaux du Kremlin en France« publié en mars 2016. Pour l’anecdote, nous humiliant un peu plus, nous les partisans de la Nouvelle Russie, Cécile Vaissié relève, dans son ouvrage, les pitoyables erreurs d’orthographe de sa « source ».

Le pauvre article de Laurent B. ne pourra rien faire contre un ouvrage qui deviendra un best seller.

En juin 2016, Laurent Brayard, tente bravement, avec son style incomparable, une contre-offensive sur Donipress. « Cécile Vaissié, intimidation, désinformation et méthodes gestapistes ». Mais le mal est fait. Le pauvre article de Laurent B. ne pourra rien faire contre un ouvrage qui devient un best seller. D’autant que Cécile Vaissié, Professeur des Universités, est reçue par tous les médias mainstream. Telle Cécile Vaissié, Paul Gogo et bien d’autres feront leur miel des « révélations » de Laurent Courtois dont la prose est, évidemment, tenue pour peu fiable mais dont les nombreuses captures d’écran de groupe ou de page fermés deviennent une vraie mine d’or. Certains en sont même venu à se demander qui payait réellement ce que l’on est bien obligé d’appeler une « balance ».

Voici un exemple de l’acharnement de Laurent Courtois contre ses victimes. Tout est bon pour broder et médire


Voici un exemple de l’acharnement de Laurent Courtois contre ses victimes. Tout est bon pour broder et médire. Imaginez un peu comment a vécu Laurent Brayard, dans une ville dévastée, sans grande ressource, n’ayant pour seul viatique que ses convictions, son dynamisme, de maigres droit d’auteurs et quelques dons de sympathisants. Il reste, lui, un Français, fier de ses origines et de son pays. A Donetsk, comme en France, Laurent Brayard veut fêter le Beaujolais nouveau, en œnologue averti, et retrouver, ne serait ce qu’un petit moment, la paix de sa terre natale. « Je viderai mon sac par la suite des petites choses que je garde pour ces occasions, ici un aimant pour orner le frigo, ailleurs une tablette de chocolat, une petite chose, un petit rien. »(L.Brayard). Donnant toujours ce qu’il a aux plus démunis, ne pouvant arroser lui-même tous les convives, Laurent Brayard leur suggère de venir avec une bouteille. Lisez donc le message répugnant de Laurent Courtois en regard de l’invitation de Laurent Brayard.

Laurent Brayard insulté par Laurent Courtois
Laurent Courtois se moque l’invitation de Laurent Brayard
Facebook – Novembre 2015
Laurent Brayard, Laurent Courtois, pédophilie?
Maison de soin pour enfants
Donetsk, décembre 2015 – Photo L. Brayard
Demain, Laurent Brayard, qui doit, hélas, par décision de justice se tenir éloigné de sa descendance, sera-t-il accusé, en plus, par Laurent Courtois, d’intentions inavouables du fait de ses visites à l’orphelinat de Donetsk? On en frémit d’horreur par avance quand on connaît la propension de Laurent Courtois à plaquer ses fantasmes et ses déviances sur ses victimes..

Laurent Courtois, fait-il fuiter pour mieux calomnier?

 
le soldat Dietrich, cible de Laurent Courtois
Le soldat Youri Sichwardt, alias Dietrich, un volontaire de Novorossia,
peu de temps avant sa mort

Source Erwan castel – « Ich hatt’ einen Kameraden« 

Mais ce n’est pas fini, prenez connaissance de ce qui suit. Regardez donc comment, après le chevalier Brayard, il a attaqué Erwan, le centaure de Donetsk. Oui, Courtois ose écrire que les volontaires français sont une mafia accusée de pactiser avec l’ennemi fasciste. Peut-être, Laurent Courtois, le soldat Dietrich viendra-t-il hanter vos nuits, pour vous mettre devant les vices que vous reprochez maintenant aux héros, ceux auxquels vous aviez la mégalomanie de vous comparer?

Le dévoué Guillaume Lopez, fidèle Sancho Pancha de Laurent Courtois, prompt à s’enflammer et à prendre des risques, que son mentor se garde bien d’aborder, n’aurait-il pas plutôt été utilisé de la manière la plus odieuse?


Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi Laurent Courtois aurait-il transféré aux ukrops les posts, réservés aux amis, de notre camarade Guillaume Lopez? Cet acte sournois aurait-il été effectué seulement pour accuser ceux qui tiennent le front, au milieu des mines, dans le froid, la faim et sous le tir d’artillerie lourde? Comme si ces derniers avaient le loisir de jouer à ces jeux répugnants? Comme si ces derniers pouvaient envisager de confier les posts de Guillaume à ceux qu’ils combattent? Le dévoué Guillaume Lopez, fidèle Sancho Pancha de Laurent Courtois, prompt à s’enflammer et à prendre des risques, que son mentor se garde bien d’aborder, n’aurait-il pas plutôt été utilisé de la manière la plus odieuse? Laurent Courtois n’aurait-il pas fait fuiter les posts d’un de ses proches pour mieux en accuser une personne qui lui ferait de l’ombre?

Laurent Courtois le fasciste a-t-il enfumé Guillaume Lopez
Le pauvre Guillaume Lopez instrumentalisé
Facebook décembre 2015

Voilà une manœuvre tordue qui pourrait bien être issue d’un être machiavélique nous ayant habitué à de telles pratiques. Bien malin celui qui pourrait dire à ce niveau si l’objectif en était de régler des comptes personnels, d’atteindre l’inaccessible notoriété, de devenir enfin un « personnage public » ou de passer avec armes, bagages et informations « confidentielles » du côté des Pro-Kiev. 

Edmond Huet en ami Laurent Courtois
Laurent Courtois parle de mafia française à Donetsk
Dès décembre 2015! Facebook

 

Ernest Makarov et Laurent Courtois
Laurent Courtois sème la suspicion dans le camp pro-russe,
Facebook décembre 2015

 

Lassé des charmes d’une prétendue concubine qu’il disait, il y a de bonnes raisons d’en douter, être russe, Laurent Courtois se laisserait-il tenter par une beauté ukrainienne? Manipulateur, dévoré par l’envie, jaloux, opportuniste, polygame ou traître, qu’en est-il réellement? Nous en sommes, ici, au stade des suppositions. Mais, finalement, Laurent Courtois lui-même va nous apporter les clefs de ses infectes cuisines.

Laurent Courtois, retourne ouvertement sa veste et trahit

Laurent Courtois s’y amusait avec quelques vieux amis fascistes pro-Ukraine, Hardy et Mazuryk, notamment. Il leur communiquait nombre d’informations confidentielles sur nos camarades.


Poursuivant notre recherche nous avons trouvé une page ukrop, « Unité Incontinente » qui s’attaquait aux volontaires partis dans le Donbass (Unité Continentale). Quand il n’était pas sur « SovietKlub » (autre page ukrop), Laurent Courtois s’y amusait avec quelques vieux amis fascistes pro-Ukraine, Hardy et Mazuryk, notamment. Il leur communiquait nombre d’informations confidentielles sur nos camarades. Pourtant, cela ne l’a pas empêché d’interviewer, par la suite, Guillaume Cuvellier, ex-membre d’Unité Continentale devenu combattant en Irak, au côté de la coalition américaine, « Du Donbass à l’Irak« .  Toujours sur la page ukrop « Unité Incontinente », Laurent Courtois invitait carrément nos adversaires à le rejoindre sur une page qu’il venait de créer: « Les aventures de Sieur Erwann et de Laurent la Fripouille« .  Il s’agissait bien de s’associer avec les ukrops pour détruire la réputation d’Erwan Castel et de Laurent Brayard. La minable hyène lubrique, le SDF de Rhone-Alpes, se permettait d’insulter ceux qui exposaient leur vie quotidiennement sur le front du Donbass. Il les tournait en ridicule de la plus odieuse manière.


Jacouille Laurent Brayard et laurent Courtois
Laurent Courtois vient chercher les ukrops pour attaquer Laurent Brayard
et Erwan Castel, dès novembre 2015  sur la page ukrop « Unité Incontinente »,
la « photo de profil, en bas à droite, est celle de Benoit Hardy


Regardons quelques posts de cette infecte plateforme de collaboration.

Le nazi Benoit Hardy fricote avec Laurent Courtois
Laurent Courtois et Benoit Hardy – Dès juillet 2015, alors que Laurent Courtois  se déchaîne sur les ukrops – Cela ne dérange par Hardy, qui lui est épargné – 
Discussion entre vieux copains sur « Unité Incontinente »
Sieur erwann et jacouille, Laurent Courtois, Brayard
Sur cette page FB, Laurent Courtois va systématiquement pourrir
nos camarades Brayard et Castel – Novembre 2015
« Les aventures de Sieur Erwann et de Laurent la Fripouille »
 
Laurent Brayard a perdu ses lunettes - Laurent Courtois
Depuis la France, Laurent Courtois se moque de laurent Brayard
qui a perdu ses lunettes sur le front – Novembre 2015
« Les aventures de Sieur Erwann et de Laurent la Fripouille »
 
Fake de Laurent Courtois sur Laurent Brayard
Laurent Courtois produit un fake BFMTV pour tourner en dérision Laurent Brayard
ayant perdu ses lunettes sur le front – Novembre 2015
« Les aventures de Sieur Erwann et de Laurent la Fripouille »
 
Laurent Brayard pinard Laurent Courtois
Laurent Courtois injurie Laurent Brayard à l’occasion de sa dégustation
Svetlana Kissileva approuve – Novembre 2015
« Les aventures de Sieur Erwann et de Laurent la Fripouille »
Laurent Courtois collabore avec les Ukrops
Le traître Laurent Courtois re-propose ses services aux extrémistes ukrops
pour s’en prendre aux « intermittents du spectacle »: E. Castel et L. Brayard
Facebook: « Unité Incontinente » – janvier 2016

Quand on est un maître, on peut espérer renverser les alliances. Mais quand on n’est qu’une hyène réduite à ronger les déchets des seigneurs, on voit sa dépouille jetée sur le fumier.


A ce jeu là, il n’est pas certain que le médiocre comploteur ait gagné grand chose du côté ukrainien. On se doute comment Laurent Courtois a été reçu par les Pro-Kiev, compte-tenu de son passif d’affabulations, d’insultes et de calomnies sur son blog, entre avril et septembre 2015. Pour tous, à part quelques vieilles connaissances de l’extrême fachosphère, il n’est qu’un petit polémiste malsain, illettré, inculte et fielleux, qui ne présente aucun intérêt particulier pour les vraies causes. Qui voudrait accueillir en son sein une telle peste ou un tel choléra? Quand on est un maître, on peut espérer renverser les alliances. Mais quand on n’est qu’une hyène réduite à ronger les déchets des seigneurs, on voit sa dépouille jetée sur le fumier.

Laurent Courtois et SovietKlub
Laurent Courtois « n’existe pas » chez les ukrops « SovietKlub » – Janvier 2016


La seule réalisation dont peut se féliciter Laurent Courtois, c’est d’avoir, depuis sa niche française, créé un chaos indescriptible dans l’équipe DNR en généralisant haine et suspicion, comme le montre certains commentaires sous un de ses papiers publiés sur Agoravox (précision: Christelle Néant est la personne qui a remplacé Laurent Brayard suite à la campagne de calomnies menée par Laurent Courtois). Encore un peu et Laurent Courtois méritera la médaille de Héros de l’Ukraine, comme celle reçue par Nathalie Pasternak et Wassyl Slypak, deux personnages dont il s’est servi pour assurer sa notoriété et se faire accueillir, initialement, dans le camp pro-russe. Finalement, les ukrops ont peut-être eu tort de le mépriser.   

 
La haine répandue par Laurent Courtois à Donetsk
Deux ans après le début des attaques de Laurent Courtois,
la communauté française de Donetsk est déchirée
Commentaires Agoravox – Novembre 2017

Attention: il faut revenir sur ces dangereux commentaires « Agoravox »! Certes, les sordides textes de Laurent Courtois sont provocateurs et l’on est tenté d’y répondre en commentant. C’est une grave erreur. Ce faisant, nous donnons plus d’importance qu’elle n’en a à la diarrhée épistolaire de ce traître. Nous améliorons la visibilité des « articles » infâmes et délirants de Laurent Courtois sur « Agoravox » ET sur « Google ». Pire encore, nous dévoilons nos désaccords tout en en créant de nouveaux. Nous nous y déchirons. Et tout ça sous les yeux des ukrops, qui en font leurs délices! Ils n’ont même plus besoin de taupes dans nos groupes secrets. Ils n’ont plus besoin des pitoyables offres de services Facebook de Laurent Courtois sur « Unité Incontinente » ou « SovietKlub ». Ils lisent, chez nous, à livre ouvert, un véritable « open bar ». Les commentaires de Laurent Courtois sur Agoravox sont devenus une bible russophobe. Les ukrops n’ont plus qu’à aller se servir. Soyons de vrais russophiles responsables. Ignorons, s’il vous plait, les délires de ce répugnant mythomane! 

Alors, notre SDF de « l’activisme » tente de se reconstruire une image de russophile en s’en prenant, enfin, à son vieux partenaire Nicolas Svatioslav Mazuryk, (alias PanDoktor et DokScythica…), ami intime de Benoit Hardy


Après avoir pendant toutes ces années ménagé les plus nazillons des Ukrops, tout à sa haine contre Nikola Mirkovic (ex combattant du Donbass), Laurent Courtois en vient à tresser des couronnes à Floriant Lemarchand (qui n’est autre que  Benoit Hardy se faisant aussi parfois appeler Benoit Lazzari…) sous un titre destiné à égarer le lecteur. Mais il en a trop dit. Pour se faire mousser, Courtois a livré les pseudos de Benoit Hardy. Ce dernier n’avait aucune envie que les pro-Ukraine connaissent sa participation à ce débat (organisé par l’extrême droite) contre Mirkovic. « Floriant Lemarchand » avait, en effet, donné les noms des activistes pro-Ukraine aux organisateurs, de manière à leur en interdire l’entrée. Il ne fallait que l’on puisse faire le rapprochement entre le très secret Benoit Hardy (s’affichant comme une sorte de démocrate, à des fins de collectes de fonds pour FUSA allant jusqu’à abuser Ukraine Crisis Media Center et Informnapalm)  et ce « Floriant Lemarchand » ouvertement membre de la fachosphère, à tendance néo-nazie. Cette fois Laurent Courtois est grillé, même dans l’extrême droite bien brune. Alors, notre SDF de « l’activisme » tente de se reconstruire une image de russophile en s’en prenant, enfin, à son vieux partenaire Nicolas Svatioslav Mazuryk, (alias PanDoktor et DokScythica…), ami intime de Benoit Hardy. Qui se laissera avoir une nouvelle fois? En tout cas pas le pauvre Guillaume Lopez qui pendant des années n’a eu de cesses de dénoncer, en vain, Mazuryk et Hardy. Faut-il y voir les motifs de sa rancoeur à l’égard de Laurent Courtois pour lequel il a pris tous les risques, y compris celui de la prison? Il est tard. Bien tard. D’autres ne sont plus dupes, si on en juge par ce commentaire anonyme pro-Russe posté sur…le blog de Mazuryk.

 
Nicolas Svatioslav Mazuryk et Laurent Courtois
Excellente synthèse d’un pro-Russe sur le blog du fasciste ukrop
Nicolas Svatioslav Mazuryk Juin 2018

Ne laissons pas une hyène putride détruire l’œuvre de leur vie ainsi que nos espoirs. Soutenons le front du Donbass! Encourageons le Centaure Castel. Soyons reconnaissants au Chevalier Brayard! 

Vive la France! Vive la République! Vive le Donbass libre! Dehors les collabos!

 

Articles déjà parus
Quand le troll Laurent Courtois outrage la justice française
Faites nous part de votre expérience – devenez rédacteur
Laurent Courtois « nous » répond et est renvoyé à ses turpitudes
Le troll démystifié et le triomphe des médiocres
Toujours l’insulte trollesque à l’arrière-train qui lui sert de bouche
Un rat devenu hyène dans le crépuscule de Novorossia

Publicités

5 réflexions sur “Un rat devenu hyène dans le crépuscule de Novorossia

  1. Pingback: Le troll démystifié et le triomphe des médiocres | Donbass Libre

  2. Pingback: Laurent Courtois « nous  répond et est renvoyé à ses turpitudes | «Donbass Libre

  3. Pingback: Faites nous part de votre expérience – devenez rédacteur | Donbass Libre

  4. Pingback: Quand le troll Laurent Courtois outrage la justice française | Donbass Libre

  5. Pingback: Les faux profils et la fausse domiciliation russe du troll Laurent Courtois – Bernard Grua | Regards sur le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s